Forum RPG mature, interdit au moins de 16 ans, déconseillé aux moins de 18 ans
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dévon ~ Shaman de feu pour ne pas vous servir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dévon
Soleil de ta vie


Messages : 7
Date d'inscription : 14/08/2015

MessageSujet: Dévon ~ Shaman de feu pour ne pas vous servir   Dim 21 Fév - 18:31





    Nom : N’en a pas
    Prénom : Dévon
    Surnom : Le chieur
    Age : 18 ans
    Nation : Feu
    Pouvoirs : Il arrive facilement en temps normalement à contrôler le feu. Il regarde en direction de la flamme, agite sa petite main et alors le feu peut devenir plus puissant ou faiblir. Ça peut être drôle des fois, selon la situation. Il se sert aussi parfois du feu qu’il crée pour éclairer une torche. Avec le temps il a réussi à contrôler son pouvoir avec de plus en plus de facilité. Enfin, en temps normal… Car voyez-vous pendant la saison du feu quand il se met en colère, très en colère, comme si une rage incontrôlable en lui jaillissait de tout son être, il crée lors un double de feu. Enfin quand on parle de double il y a plus ressemblant. Le fameux être de feu fait dans les 2m, bien baraqué et obéit aux moindres ordres de Dévon. Le jeune homme a déjà tenté de faire apparaître ce double en dehors de la saison du feu mais le seul truc qu’il arrive à faire c’est un espèce de petit truc tout mou, qui pousse un râlement, pas très intelligent et qui pète. Il a la chance, façon de le dire, de pouvoir un peu utiliser le pouvoir de la terre. Il fait pousser des fleurs. Mais attention à leur parfum, même la plus magnifique des roses qu’il crée se révèle avoir une odeur immonde qui dans le meilleur des cas fait vomir, dans le pire fait s’évanouir.et un peu la terre
    Préférence Sexuelle : Homosexuel (les filles c’est crade et inutile)
    Groupe : Shaman






Caractère & Physique

Dévon est aussi chaleureux qu’un glaçon perdu au fin fond des contrées glacées. Il ne sourit que très rarement et quand il le fait cela n’annonce rien de bon. En fait il n’a jamais souri de joie. Il ne pleure pas non plus. A voir sa tête de renfrogné, on a l’impression qu’il a tous les malheurs du monde sur les épaules. C’est peut-être le cas pour lui,  allez savoir. Si jamais on ose se moquer de lui, le regarder de travers, le bousculer par accident, ou juste parce qu’il est de mauvaise humeur, cela mettra Dévon de très mauvaise humeur et sa colère s’abattra sur vous. Il parle peu et est souvent froid. Il n’a pas vraiment de sens de l’humour et déteste qu’on se moque de lui. Il est aussi têtu et maniaque (ne surtout pas déplacer quelque chose qu’il vient de ranger si vous tenez à vos doigts). Pourtant sous sa carapace, il y a un jeune homme qui ne cherche qu’une chose : quelqu’un qui l’aime et qui le réconforte. Mais il ne l’avouera jamais. Pour l’instant il n’a pas encore trouvé cette personne et ne la cherche vraiment non plus. Il attend juste qu’elle se présente à lui. Il a déjà eu quelques amants mais c’était surtout pour une nuit lorsqu’il a du mal à dormir.

Dévon se trouve petit par rapport aux autres. Il ne mesure que 1 m 63 pour 53 kilos. Il est mince. Il a sur le front une marque : est-ce un tatouage, une marque de naissance ? Nul ne le sais, pas même lui. Il a de longs et fins cheveux noirs qu’il attache toujours et de yeux rouge foncés qui expriment souvent la tristesse et la colère. Il a une peau blanche et fine qui cicatrise rapidement. Pour les vêtements, il porte souvent des couleurs sombres, s’y sentant plus à l’aise et ayant l’impression qu’on le remarque moins. Pourtant il lui arrive de mettre des ceintures de couleurs ou alors des vêtements sombres avec des bordures colorées.



Raconte moi une histoire

Personne ne sait qui sont les parents de Dévon. Il fut abandonné dans la forêt un soir d’été devant la porte d’un orphelinat. Il n’y avait rien comme objet sur lui mise à part un mot disant son nom : Dévon. Il devint donc un orphelin parmi d’autres dans la région de Kimaï. Dès le début, le personnel s’aperçut que l’enfant n’était pas commun. En effet, la plus part du temps il ne pleurait pas, ne babillait pas et se contentait de regarder le plafond. Par contre, dès que quelque chose le contrarié, il se mettait à hurler et tout brûlait autour de lui. Heureusement que la plus part du personnel maîtrisait le pouvoir de l’eau. Alors que chacun de ses camarades voulaient être adoptés et avoir des parents, Dévon, lui préférait rester à l’écart. Selon lui, il devait bien y avoir une raison pour qu’on l’ait abandonné mais il ne voyait pas laquelle. C’était à cause de sa marque sur le front ?

Les gens de l’orphelinat faisaient leur possible pour faire sourire les enfants afin qu’ils ne soient pas tristes mais ils n’y arrivèrent jamais avec Dévon. Il gardait toujours son visage fermé, triste. L’enfant préférait rester dans la bibliothèque que jouer avec ses camarades. Il dévora tous les livres, même ceux écrit dans des langues étrangères. Lorsqu’il eut 10 ans, il fut envoyé dans une grande école d’où il en fut viré car il répondait à l’autorité et aussi car il était soupçonné d’avoir mis le feu à certains ouvrages anciens… Personne ne sut la vérité à ce sujet. Il retourna donc à l’orphelinat. Dévon se montra encore plus froid envers les autres enfants et adultes, n’hésitant à utiliser ses pouvoirs de feu pour les faire reculer afin qu’ils le laissent tranquille. Il commençait même à effrayer les adultes, devenant de plus en plus puissant mais surtout de moins en moins contrôlable.

Mais tout cela changea lors de sa quinzième année. Un jour, un shaman vint le chercher. Il s’agissait d’un shaman du feu d’une contrée  lointaine. Il avait été contacté dieu sait comment par un des dirigeants de l’orphelinat qui avait demandé son aide pour aider Dévon à mieux contrôler sa colère et ses pouvoirs. Dévon ne voulut pas le suivre au départ mais le vieil homme insista, insista. Il insista tellement que cela finit par mettre le jeune homme en colère et il réduisit les meubles de sa chambre en cendre. Personne ne sut exactement ce que l’homme dit, ou fit, à Dévon, mais ils repartirent ensemble, en silence.  Lorsqu’il eut 16 ans, le shaman commença à se comporter bizarrement, en voulant lui apprendre le plus possible tout ce qu’il savait. Malheureusement, ce dernier mourut tragiquement. Dévon quitta la cabane où ils vivaient loin de tout. Il retourna quelques mois à l’orphelinat avant de repartir.

Il traîna quelques temps, s’arrêtant dans des coins isolés. Un soir, il tomba sur un campement qui semblait vide. Bon d’accord il y avait un feu allumé, de la viande qui cuisait, mais oui, pour Dévon s’était un campement abandonné. Il se posa donc comme si de rien n’était devant le foyer et mangea ce qui était en train de cuire. Un vrai sans gêne ? Mais non voyons, juste un pauvre et mignon jeune homme qui était mort de faim. Et puis ce coin-là, avec les couvertures, il semblait très confortable aussi. Ni une, ni deux, il s’installa sous les couvertures, tout nu, et s’endormit. Quand il ouvrit les yeux, il tomba nez à nez avec un type, le propriétaire du campement. Dévon le regarda en s’asseyant, montrant ainsi au passage sa jolie nudité. Il n’était pas pudique pour un sou le petit. Il répondit vaguement aux questions que l’autre lui posait, ne lui disant pas qu’il était un shaman. Il était juste un simple voyageur.

Bon Dévon se mit à penser qu’il allait devoir dédommager ce pauvre type. C’était quoi son nom ? Albert ? Alphonse ? Bah peu importe son nom. Il n’écoutait même pas ce que le type était en train de lui raconter. Dévon se leva comme si de rien n’était, laissant la couverture derrière lui. Il s’installa à califourchon sur le mec et l’embrassa. Puis il commença à le déshabiller en lui disant qu’il fallait qu’il le dédommage pour la viande qu’il lui avait piqué. Ce n’était pas dans la nature du petit démon d’être gentil comme ça. En fait il allait profiter d’Al… bref de la bite sur pattes pour voir ce que ça faisait de coucher avec un type. Après tout il avait 16 ans, il était curieux et ses hormones le titillaient de plus en plus. Autant faire avec ce qu’on avait sous la main non ? Par contre il avait entendu que la première fois ça faisait mal. Au pire il mordrait le mec pour se venger de la douleur. Comme ça il ne serait pas le seul à souffrir.

Au final, Dévon resta trois jours avec l’autre-là. Et bizarrement il en fit le moins possible. Il laissait l’autre le nourrir, lui apporter à boire et en échange, le soir, il partageait sa couche. C’était plutôt pas mal comme situation mais c’était trop beau pour durer. Dévon trouvait ça quand même un peu agréable de se faire chouchouter mais il devait partir. Après tout il ne connaissait pas ce mec depuis longtemps et il n’aimait pas les gens. Il attendit que l’autre s’endorme après une de leur partie de jambe en l’air et s’en alla comme il était venu. Oui, oui, il se barrait comme ça, dans la nuit, sans laisser un mot, rien. Il avait tout de même pris la moitié de la bouffe avec lui. Ben quoi ? Il lui fallait un peu de nourriture pour la suite de son voyage non ? Vous vous demandez comment il a bien pu faire pour voyager de nuit. Facile, grâce à ses pouvoirs il a mis le feu à une torche qu’il a fabriqué avec les affaires de machin.

Dévon continua à voyager, à faire de nombreuses rencontres physiques mais ne restait jamais très longtemps au même endroit. Il s’était aperçu que les choses autour de lui changeaient, surtout vis-à-vis des shamans. Il voyait bien qu’ils ne se cachaient plus mais ce n’était vraiment pas son truc. Si jamais il fallait qu’il montre ce qu’il était, il le faisait, mais s’il n’en voyait pas l’utilité, il ne le faisait pas. De temps en temps, il se mêlait aux groupes de shamans pour écouter ce qu’ils disaient mais il ne restait pas plus de 5 minutes avec eux. Leurs bons sentiments et autres bêtises du même genre lui tapaient rapidement sur les nerfs. Et vas-y que j’aide les gens. Et vas-y que j’écoute les Esprits. Et vas-y que je n’apporte que joie et paix. Foutaise. Il n’aimait pas les gens et ne les aidait pas. La joie… Il ne connaissait pas ça alors pourquoi est-ce qu’il rendrait les gens joyeux ? Quant aux blablas des Esprits, ok, il entendait parfois des voix mais il faisait comme si personne ne lui parlait dans sa tête. Ce n’était jamais bon signe quand une petite voix qui se trouve dans ton crâne veut taper la discute et qu’en plus tu lui réponds.

Dévon allait sur sa 18ème année. Comme toujours, il allait fêter ça tout seul. Par contre, il commençait un peu à en avoir marre de jouer les vagabonds. Il avait bien envie de se poser quelques temps. 3 mois ? 6 mois ? Un an ? Peut-être plus ? Qui sait. Même lui ne le savait pas. Il faisait surtout selon ses envies du moment. Et pour le moment il en avait marre d’aller de gauche à droite, d’être crade la plus part du temps et surtout de devoir porter ses bagages. Heureusement avec son mode de vie spécial, il avait pu mettre pas mal d’argent de côté. Il prit une carte et choisit au hasard où il comptait s’installer et ça tomba sur la ville de Celestia. Ce ne fut pas bien compliqué de s’y faire conduire. Heureusement son chauffeur était plutôt mignon et coucher avec lui ne fut pas une horreur. Une fois dans la ville, il grimaça un peu. Ça sentait un peu trop l’iode à son goût mais bon il n’y pouvait rien. Il traça son chemin, bousculant des fois des gens et chercha une auberge où se poser pour quelques nuits. Et il ne tarda pas à la trouver.



(c) CREDIT fiche - Never-Utopia
Et vous :
Surnom : Kaoru
Age : 3* ans
Comment êtes vous arrivez ici : Une certaine Vanina m’a traîné de forceeeee ici >o<
Un avis : Miaou ‘-‘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciriel Donovan
Herbe gratte-cul
dans la culotte de Gaïl


Messages : 352
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Dévon ~ Shaman de feu pour ne pas vous servir   Dim 21 Fév - 19:45

Bienvenue \o/

Bon, je te passe le blabla habituel vu que j'ai eu droit à la lecture de ta fiche en live au fur et à mesure que tu la faisais hein xD
Donc tu es validé, tu peux aller faire une demande de rang, recenser ton avatar itou itou !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dévon ~ Shaman de feu pour ne pas vous servir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark',pour vous servir...
» La gloutonne des mers, pour ne pas vous servir
» Je vous aime. Oui, je suis originale pour les titres, merci, merci.
» Pour qui subissez-vous cette ânée?
» Quelles factions pour infinity choisseriez vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elements world :: Avant de jouer :: Les Registres :: Présentations validées :: Feu~-
Sauter vers: