Forum RPG mature, interdit au moins de 16 ans, déconseillé aux moins de 18 ans
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un nouveau départ

Aller en bas 
AuteurMessage
Neïla Athem

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 22/07/2018
Age : 31
Localisation : port

MessageSujet: un nouveau départ   Dim 22 Juil - 14:32

Code:
   


   

   Nom : Athem.
   Prénom : Neïla.
   Surnom : Rebelle, du fait de son caractère affirmé.
   Âge : 28 ans.
   Nation : Neïla est originaire de Scienne, une ville portuaire sur un autre continent
   Pouvoirs : aucune faculté magique, la magie n'existe pas à Scienne
   Préférence sexuelle : libre d'esprit, elle est ouverte à toute expérience sentimentale ou sexuelle, dont elle est vierge, mais la sincérité prime sur les manières à ses yeux
   Groupe : Une navigatrice fauconnière
   


   


   

   
Caractère & Physique

Neïla est une personne fondamentalement gentille amie des animaux et de confiance, elle est déterminée et n'abandonne jamais quand elle a une idée ; néanmoins son caractère affirmé et son goût pour la justice ne manquent pas de la présenter comme une personne ambitieuse au caractère exécrable, parfois impitoyable quand il s'agit de ses proches, qui n'hésite pas à s'imposer comme une anti-modèle de la demoiselle aristocrate de son pays.

Elle possède d'une éducation traditionnelle et une culture, qui en font une alliée ou une adversaire redoutable à tous les niveaux, mais se refuse à être une matrone, car sage de sa réflexion elle sait que l'émulation du modèle aristocratique bridera à terme son identité.

Neïla est une jeune femme assez grande, proche du mètre 70, du haut desquels sa longue crinière brune vole au vent, tandis que ses ambres brillent à chaque nouvelle découverte ; sa peau est douce, souvent parfumée, mais toujours avec des plantes récoltées jamais de produits achetés, elle déteste cela.

Elle porte une longue robe en fourrure marron grises pour tenir chaud l'hiver, des gants de fauconnerie pour avoir ses rapaces à portée de main, mais les réceptionne parfois sans, car ayant l'habitude ; elle porte également des bottes en cuir fabriqués tout comme les gants par des cordonniers de Scienne, non des aristocrates mais une simple famille où elle passait souvent rendre service gratuitement et où elle a appris les rudiments de la cordonnerie et la couture pour raccommoder ses habits.

Sa besace contient plusieurs objets utiles pour ses amis rapaces, mais également pour elle, ainsi qu'une mystérieuse carte confiée par son ancien enseignant d’archerie.

   


   

   
Raconte-moi une histoire

Née durant une éclipse du mois de l'aigle dans la ville portuaire de Scienne, au sein d'une famille bourgeoise, Néïla a grandi dans une morale traditionnelle oppressante, qui ne lui laissait aucune liberté d'expression et cela l'agaçait fortement, elle voulait voyager, découvrir le monde, apprendre de nouvelles choses, rencontrer des gens et pas juste faire partie de ce monde clos et élitiste de la bourgeoisie ou tout le monde s'ingénier à ressembler à l'autre dans une parade hypocrite de paons puériles, où les femmes n'étaient que des ventres servant de dote humaine pour renforcer les liens de ce monde endogame.

Déjà enfant elle était rebelle et présentait un tempérament propre à rendre folle toutes les servantes, qui devaient la retrouver ou lui faire faire ses devoirs aristocratiques, choses qu'elle détestait par dessus tout ; elle aimait passer en revanche du temps avec elles et discuter du monde extérieur, ce qui se passait en dehors des murs de cette prison urbaine aux pierres dorées, la vraie vie selon celles-ci ; elle recueillait déjà les animaux errants et cela rendait fous ses parents, qui passaient des journées à les chasser, et les servantes, qui passaient leurs journée à nettoyer toute la boue, que Neïla s'amusait à rependre sur les affaires de ses parents pour se venger.

À l'âge de 10 ans elle fut présentée à son cousin, un certain Dylan, un aristocrate de 17 ans au regard dédaigneux et aux manières rustres, mais héritier d'une fortune colossale ; quand elle apprit les fiançailles avec ce individu elle hurla de rire et déclara qu'elle préférait encore épouser un cochon, car lui au moins sentait bon, savait se tenir et n'avait pas l'air d'un animal qu'on amène à l'abatoire ; Dylan trouva sa remarque fort amusante, mais la semaine qui suivit le dégoûta et lui fit abandonner les fiançailles, car il refusait de vivre au milieu d'une ménagerie bruyante avec une chienne indolente et arrogante selon ses termes, ledit cousin ayant eu mal à reconnaître son ignorance, son impolitesse et son manque de délicatesse à l'égard de Néïla et par dessus tout son caractère rebelle.

Présentant déjà à l'âge de 12 ans une intelligence remarquable proche du génie elle sut se débrouiller seule à l'âge de 15 ans et passait énormément de temps avec les servantes, plus qu'avec ses parents ou sa jeune sœur, Elisa, de cinq ans sa cadette, qui à l'inverse était totalement modelée par ses parents du fait d'un caractère candide, timoré et timide ; Elisa l'aurait même surpris un jour à jouer un étrange jeu avec une servante dans la salle de bain, ce qui provoqua chez la jeune sœur un refoulement de toute idée de contact avec les autres.

Suivant un parcours scolaire exemplaire Neïla découvrit énormément de choses sur le monde, les sociétés, les langues et les arts à l'école, ainsi que sur les relations humaines ; elle fréquenta quelques mois un jeune homme issu d'une famille modeste, mais dont l'esprit et les manières lui plaisaient énormément, avant que ses parents découvrant la chose en les surprenant enlacés un soir ne brisent cet idylle : la famille du jeune homme fut chassée de la ville. Les servantes réconfortèrent Neïla et dès lors elle marqua une préférence plus marquée pour les filles et les femmes, bien qu'elle ne semblait pas dédaigner les avances d'hommes, fussent-ils d'extraction modeste ; Elisa surprit de nouveau Neïla un soir avec une servante et reçut son premier baiser de sa propre sœur, qui déclara alors qu'il valait mieux expérimenter étant jeune plutôt que de suivre comme une mouton les règles d'une société schizophrène et hypocrite.

Neïla entra dans une école de fauconniers à l'âge de 18 ans, un établissement élitiste, où elle devait être mâtée tout en apprenant un métier, mais non seulement elle brilla dans cet art en se montrant indifférente aux attentes puritaines des enseignants, mais en plus prouva combien son caractère était affirmé en se battant plusieurs fois pour protéger les rapaces ; malgré son attitude rebelle elle paracheva sa formation de trois ans et fut même première dans les classements, la plupart ne pensant qu'à faire bien et jamais au bien des oiseaux.

Neïla et Elisa entretinrent dès lors une relation, que les servantes gardèrent secret pour leurs propre bonheur et parce que Neïla était la seule à jamais avoir été bonne avec elles, Elisa s'ouvrant peu à peu au monde. À l'âge de 20 ans Neïla fut de nouveau engagée de force avec un marchand sciennois vaniteux au nom d'un ancien service. Quand elle apprit qu'il avait œuvré sur demande de ses parents à l'éloignement du jeune homme de condition modeste et qu'il avait reçu en promesse sa main en échange elle entra dans une colère noire, le lança un vase de porcelaine au visage soit disant de valeur et fugua ; seule Elisa fut capable de la retrouver et à son retour non seulement ses fiançailles avaient été annulées, mais la relation de Neïla et Elisa avait totalement changé, quelque chose avait cassé. Neïla apprit 5 ans plus tard que sa sœur avait accepté à contre cœur la main du marchand pour l'épargner ; Néïla lui jura alors qu'elle n'aurait pas à endurer un viol de la part de ce porc selon ses termes et un soir en silence avec la complicité des servantes elles apprirent l'amour en détail, deux jours avant qu'Elisa ne soit emmenée de force par le marchand en son manoir nouvellement acquis dans une autre ville, loin de Neïla, qui ne la revit plus jamais.

Elle travaillait déjà depuis quatre an et décida sur un coup de tête d'apprendre l'archerie, qui alors était déconsidérée par la bourgeoisie sciennoise et parce qu'elle ne voulait pas dépendre des marchands cupides pour nourriture sa volée de rapaces, dont elle prenait grand soin ; cette formation dura deux ans et cette fois elle fut très bien accueillie, car l'école était tenue et surtout fréquentée par des familles modestes en quête de travail voire de renommée. Durant ces deux ans Neïla fréquenta un des enseignants de l'école, un voyageur venu d'un lointain pays nommé Kartass, qui lui parla de choses étranges, fabuleuses, d'autres inquiétantes, mais tout lui sembla si fascinant qu'elle se promit d'un jour s'y rendre ; leurs relation prit fin au bout des deux ans, quand il repartit pour Kartass, laissant une archère accomplie et déterminée à voyager elle aussi de par le monde.

Néïla continuait de fréquenter les servantes de la maison, qui faisaient tout pour soulager sa peine d'avoir été séparée de sa sœur, la seule personne de la famille qu'elle allait regretté en partant en voyage ; elle avait en effet économiser et prévu de partir en bateau pour ce mystérieux pays nommé Kartass, dont elle ne connaissait que très peu de chose, mais où elle était sûre d'être libre. Ses parents avaient renoncé à lui faire la remarque de ses fréquentations d'avec les servantes, puisque ses qualités de fauconnière était reconnues dans toute la ville ; Elisa envoyait une lettre par mois pour donner des nouvelles, son marchand de maris refusant qu'elle gaspille chaque semaine du papier pour des futilités.

Finalement à l'âge de 28 ans Neïla avait assez d'argent pour partir à Kartass, mais avant cela elle s'arrangea pour rendre visite à sa sœur un jour que son tortionnaire était sorti ; les servantes de ce dernier, servant à ses plaisirs souvent étranges, gardèrent le secret et le lendemain matin Neïla se rendit au port et embarqua non sans mal, car les femmes étaient mal vues sur les navire. Elle paya son billet monta à bord, restant sur le pont supérieur pour admirer la vue, personne ne vint la saluer pour son départ, personne ne la regretta hormi sa sœur et elle ne regretta personne hormis Elisa de nouveau enfermée dans sa prison dorée ; le navire essuya une tempête, mais folle de joie Neïla refusait de quitter le pont et demeura au côté des marins, qu'elle aida et en compagnie de ses rapaces, dont un perdit la vie dévoré par un mystérieux animal marin au large de Kartass.

La traversée durant 2 jours et à peine débarquée au port elle alla à l'auberge pour se renseigner ; elle avait en effet glapiné des informations sur Kartass des navigateurs et marins durant 3 ans, mais pas suffisamment pour pouvoir s'y repérer. Elle avait en outre entendu parlé de magie, de créatures étranges et d'esprits, sans compter l'animal qu'elle avait cru apercevoir un soir courant à la surface de l'eau comme un étrange mirage ; la silhouette de cet animal était gravée dans son esprit et elle se jura de découvrir qui il était. À l'auberge on lui indiqua la géographie de Kartass et un résumé sommaire de ce que pouvait savoir un aubergiste d'un port mineur de Kartass au fin fond des hautes terres d'Esphélïa ; elle avait déjà entendu parlé de l'alchimie, mais était intriguée par la magie et les esprits, aussi prit-elle le premier transport pour l'île de Cia, où elle aurait assurément plus de chance d'avoir des réponses selon l'aubergiste.

   


   (c) CREDIT fiche -

Never-Utopia


   



   Et vous :
   Surnom : Archère écureuil
   Age : 31 ans
   Comment êtes vous arrivée ici : J'ai suivi le doux parfum d'une amie et au gré de la lecture me suis rêvée à voyager à Kartass.
   Un avis : Un univers féerique agréable, qui donne envie de s'y impliquer et une bonne occasion d'écrire :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyte Eslavia
Admin
avatar

Messages : 555
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 34

MessageSujet: Re: un nouveau départ   Dim 5 Aoû - 13:37

Coucou !

C'est nettement mieux que ce que tu avais fait la première fois. J'aime beaucoup comment tu as développé l'histoire, en particulier la relation avec la sœur et le marchand. Ça rappelle bien la position de la femme dans les familles aristocratiques et du coup ça donne de la profondeur au personnage et ça donne une idée de ce que pense Neïla.

J'ai beaucoup aimé ma lecture du coup. Donc, tu es validé !
Je te laisserai aller recenser ton avatar : http://elementsworld.forums-actifs.net/t388-recensement-des-avatars
Et tu peux aller t'amuser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elementsworld.forums-actifs.net
 
un nouveau départ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elements world :: Avant de jouer :: Les Registres :: Présentations validées :: Neutre-
Sauter vers: